Génie Electrique

Profil du métier
L’ingénieur en génie électrique met au point les installations destinées aux nouveaux réseaux électriques ou au remplacement des réseaux existants. Lorsqu’il travaille dans une entreprise d’ingénierie du bâtiment, il est chargé du dimensionnement et de l’architecture du réseau, en tenant compte de toutes les caractéristiques du projet du client (le bâtiment, les comportements des utilisateurs, etc.).

Il peut intervenir à tous les stades du projet – conception, réalisation, exploitation et maintenance – que ce soit pour des travaux et des services liés à des installations industrielles et tertiaires, à des réseaux d’énergie électrique ou à des systèmes d’information et de communication.

En fonction des clients et des projets, la mission du génie électrique peut comporter jusqu’à quatre axes : technique, commercial, managérial et budgétaire. Il doit également anticiper l’exploitation, la disponibilité et la maintenabilité, la fiabilité et la sécurité de l’installation (GTC, GTB). La recherche d’une meilleure efficacité énergétique et environnementale signifiant souvent un surinvestissement, le génie électrique doit prendre en compte les incitations économiques et fiscales, afin de raisonner en coût global du projet.

Ingénieur d’affaires, chargé d’études, dessinateur-projeteur… les débouchés du génie électrique sont importants. Atlantis RH recrute régulièrement des responsables pour des études de conception courants forts (CFO) et courants faibles (CFA) sur des projets variés de type centres commerciaux, hôpitaux, bureaux, industries, bâtiments publics, mais aussi sur des projets de production d’énergie ou de Data center.
Compétences clés
  • Connaissances techniques (normes de construction, réglementation, évolutions  technologiques…)
  • Capacités d’analyse et d’organisation
  • Maîtrise des techniques de gestion de projet
  • Sens relationnel car contacts permanents avec les différents intervenants du projet
  • Outils informatiques demandés : AutoCad, Revit, Caneco, Dialux, Elevate…
  • Niveau d’anglais professionnel très souvent requis
Diplomes / Formations liés au profil

La principale voie d’accès aux métiers du génie électrique est le diplôme d’ingénieur, avec une spécialisation en génie électrique ou en électrotechnique. De nombreuses formations y mènent : Écoles Centrales, Mînes, Insa, Ensam, Icam, Esme Sudria, Polytech’Lille, Ensiame, Esiee, Université de technologie de Belfort, Isen, HEI, Esigelec, ESTP, ENSEEIHT, etc. Autre possibilité : une formation initiale universitaire (master bac+5) spécialisée en génie électrique.

D’autre part, les filières plus courtes, type DUT génie thermique et énergie, DUT Génie électrique et informatique industrielle (GEII), BTS domotique, permettent d’accéder à des postes de chargé d’études par exemple.

4 offres d'emploi liées à ce profil métier

Chargé d'Etudes en Génie Electrique (H/F)

Secteur : Ingénierie Techniques Bâtiment
Contrat : CDI

Chargé d'Etudes en Génie Electrique (H/F)

Secteur : Ingénierie Techniques Bâtiment
Contrat : CDI

Chef de Projet Génie Electrique (H/F)

Secteur : Ingénierie Techniques Bâtiment
Contrat : CDI

Dessinateur Projeteur Electricité (H/F)

Secteur : Ingénierie Techniques Bâtiment
Contrat : CDI