Etudes / Méthodes / Technique / Maintenance

Profil du métier
Comme dans n’importe quel autre secteur de l’économie en général, les entreprises intervenant dans l’acte de construire recherchent l’amélioration et l’optimisation de leurs procédés de travail. Dès lors, elles se posent la question de l’organisation des chantiers. C’est la fonction de l’ingénieur méthodes – fonction s’approchant de l’ingénieur d’études – qui est en charge de la planification des travaux, du choix du matériel et des procédures. Il a un rôle de « facilitateur » : il ne réalise pas les opérations lui-même, mais crée les conditions optimales d’exécution du travail.

L’ingénieur méthodes intervient sur des projets complexes et conséquents (logements, centres commerciaux, bureaux, hôtels, infrastructures, aménagement urbain, bâtiments industriels, hôpitaux, équipements fonctionnels, etc.), en neuf ou en rénovation. Dès la phase commerciale, il collabore aux études de délais et de prix. En phase de conception, il établit le planning gros œuvre/second œuvre et le plan d'installation du chantier (accès, aires de stockage, etc.), ainsi que le phasage d’exécution des travaux.

Ensuite, il prépare le chantier et choisit – conjointement avec les directeurs travaux, conducteurs de travaux et bureau d'études – les modes opératoires de construction, en veillant au respect des normes et des procédures de sécurité. De plus, il définit les plans de rotation de la main d’œuvre et du matériel, en fonction des objectifs, et optimise les besoins en logistique (conception de la supply chain). Enfin, lors de la phase d’exécution des travaux, il met en place les plannings de référence détaillés (journaliers et hebdomadaires), ainsi que les documents de suivi (reportings, tableaux de bord). L'ingénieur méthodes en BTP contribue au feed-back sur le déroulement des chantiers, il participe ainsi au processus d'amélioration continue du fonctionnement de l'entreprise.

D’autre part, dans le cadre des démarches d'amélioration continue, les méthodes d’optimisation inspirées du « Lean management » – en anglais, le terme lean signifie « maigre, sans gras » – ont également gagné le secteur du bâtiment. Elles visent à améliorer les performances d’un process en réduisant toutes sortes de gaspillages sur l’ensemble de la chaîne de valeur. Adapté à la construction, le but d’un procédé Lean est de mettre à contribution tous les acteurs, via des processus collaboratifs, afin d’éliminer les gaspillages qui réduisent l’efficience. Il s’agit d’optimiser les projets en termes de coût, de délai et de logistique, avec une approche technique. Ces nouvelles fonctions, qui nécéssitent des compétences en management, en planification mais aussi une connaissance technique des métiers et des normes, induisent le recrutement de nouveaux profils. C’est le cas, par exemple, des ingénieurs « projet lean bâtiment » ou des ingénieurs « amélioration continue/lean manager »… qui seront en charge de la mise en place de processus et d'outils d'amélioration continue pour les différents services et chantiers de l’entreprise, ainsi que de l’identification et de l’analyse des dysfonctionnements et de propositions d’actions correctives.

Pour compléter la description des métiers qui peuvent concerner l’optimisation/amélioration du fonctionnement, citons aussi la maintenance. Les groupes de conseil, d’ingénierie et de management de projet qui interviennent dans les secteurs du bâtiment, des infrastructures, de l'industrie ou de l’environnement proposent fréquemment à leurs clients des prestations d’accompagnement dans leurs démarches sur le volet exploitation/maintenance (missions d'assistance à maîtrise d'ouvrage par exemple). Vu sous un angle stratégique, il s’agit d’améliorer les schémas d'organisation de la maintenance en réalisant des audits techniques, en estimant les budgets prévisionnels, en passant des marchés (contrats complexes), en effectuant le suivi des opérations, etc.

Le cabinet Atlantis RH, spécialisé dans les métiers de l’ingénierie du bâtiment, recrute sur des postes de responsables méthodes chantiers, d’ingénieurs méthodes planification/exécution, d’ingénieurs d’études, de responsable études et synthèse technique, de responsables exploitation-maintenance, de responsable lean construction, etc. Les clients du cabinet Atlantis RH sont des groupes importants du secteur de la construction (infrastructures, industrie, énergie et environnement). Pour ce genre de poste, les jeunes diplômés sont aussi recherchés.
Compétences clés
  • vision globale des différentes étapes de la construction et des installations de chantier
  • outils de lean management ou TPM, démarches BIM, méthodes de gestion de projets
  • goût pour les approches innovantes, les variantes techniques, esprit créatif et force de proposition
  • qualités relationnelles, aisance et capacités d’adaptation
  • aptitude à coordonner des intervenants multiples
  • autonomie, rigueur, dynamisme et disponibilité
  • capacité à collaborer, au travail d’équipe
  • sens de l’organisation, réactivité, capacités d’anticipation, d’analyse et de synthèse, sens logique
  • maîtrise d’AutoCad, Revit, MS Project, Pack Office
  • niveau d’anglais professionnel souvent requis
Diplomes / Formations liés au profil

De manière générale, les diplômés d’une école d’ingénieurs généraliste ou spécialisée Bâtiment sont privilégiés pour ce type de fonction (ESTP, Polytech, Insa, UTC, Cesi, Ensam, INP, Centrale, Mines, etc. ou Master universitaire équivalent).

3 offres d'emploi liées à ce profil métier

Directeur de Synthèse (H/F)

Secteur : Entreprise Générale
Contrat : CDI

Ingénieur Etudes BTP Débutants (H/F)

Secteur : Autres Secteurs
Contrat : CDI

Tehnicien-Ingénieur Méthodes (H/F)

Secteur : Entreprise Générale
Contrat : CDI